Passage à faune sur la A48 à La Buisse (38)

Construction écopont Auvergne

Passage à faune sur la A48 à La Buisse (38)

Après l’écopont des Adrets-de-l’Estérel sur l’A8 et l’écopont de la pologne sur l’A89 c’est 2 dernières années, c’est dans le département de l’Isère que Matière® peut à nouveau mettre en œuvre ses savoir-faire en travaux publics et en génie écologique !

 

Qu’est-ce qu’un passage à faune ?

 

Passage à faune, corridor biologique ou encore éco-pont, les noms sont nombreux pour qualifier les aménagements réalisés par les hommes au-dessus des grands axes de circulation comme les autoroutes pour permettre aux animaux de passer d’un côté à l’autre de la route sans être blessé ou causer d’accidents. La multiplication des autoroutes depuis plusieurs décennies n’a pas été sans conséquences pour la faune et la flore.

 

C’est pourquoi de nouveaux types d’ouvrages ont vu le jour afin de limiter les perturbations ressenties par les différentes espèces vivant à proximité de grands axes routiers et de favoriser au mieux leurs déplacements à travers leur territoire pour qu’ils puissent vivre, se nourrir et se reproduire.

 

Les passages à faune prennent souvent la forme de ponts totalement végétalisés et masquant au maximum les voies de circulation, notamment avec l’usage de clôtures

 

 

Le passage à faune de La Buisse en Auvergne-Rhône-Alpes

 

Début 2018, le département de l’Isère a décidé de se lancer dans un grand projet d’aménagement de l’A48, plus favorable à l’environnement et à la biodiversité. Le chantier a commencé au premier trimestre entre les péages de Voreppe et de Moirans, situés au nord de Grenoble, et devrait être finalisé au printemps prochain.

 

Cette zone est en effet énormément fréquentée par les animaux comme les renards et les blaireaux. Plus épisodiquement, chevreuils, sangliers, chauves-souris, amphibiens et insectes sont également amené à vivre dans cette partie du territoire, il fallait donc trouver une solution pour faciliter les allers et venues de toutes ces espèces entre le massif du Vercors et le massif de la Chartreuse.

 

L’ouvrage qui répondra à ce besoin est actuellement en cours d’installation dans la commune de La Buisse. La structure correspond à un pont à double travée comptant 11 poutres. Chaque travée représente 22.20ml de longueur et 13 ml de largeur.

 

Afin de ne pas nuire outre mesure à la circulation autoroutière, les voies n’ont été réduites que quelques jours et nuits durant l’été. La première pose a eu lieu le 12 septembre.

 

Partager cet article :