Les défis de l’écoconstruction

Les défis de l’écoconstruction

Il y a 10 ans, le secteur de la construction représentait 23% des émissions de gaz à effet de serre en France. Pour freiner ce phénomène nuisible à l’environnement de manière durable, plusieurs projets ont été développés. C’est le cas de l’écoconstruction !

 

Qu’est-ce que l’écoconstruction ?

Concept né il y a une quarantaine d’années, l’écoconstruction aussi appelée construction durable a pris un nouveau tournant ces dernières années face à la prise de conscience de la responsabilité de  l’activité humaine sur la dégradation de la planète.

Que ce soit lors de la construction, de la rénovation ou de la restauration d’un bâtiment, la démarche d’écoconstruction signifie que l’on met tout en place pour protéger l’environnement et limiter au maximum la consommation d’énergies pendant la phase de travaux mais aussi sur toute la période d’utilisation des locaux.

Dans ces projets, architectes, maîtres d’ouvrage et bureaux d’étude réfléchissent aux meilleurs moyens de construire des bâtiments à haute performance énergétique (favoriser les solutions naturelles afin de n’avoir besoin que de très peu de ressources fossiles) mais aussi de prendre en compte le confort et la santé des futurs utilisateurs.

Ce type de construction peut être mis en place pour des bâtiments de taille et d’affectations variées. On voit aujourd’hui sortir de terre des logements collectifs, des locaux tertiaires mais aussi des écoquartiers regroupant, dans une même zone, bâtiments d’habitation et bureaux d’entreprises, le tout sous le signe de l’écologie !

 

Le choix des matériaux

Dans le cadre des écoconstructions, la sélection de matériaux respectueux de l’environnement est indispensable.

Ainsi, tous les matériaux, bruts ou déjà transformés doivent être d’origine naturelle. On retrouve alors :

  • La chaux, l’argile, la terre ou encore le gypse, des matériaux issus du sol ;
  • Le bois et l’argile provenant de la sylviculture ;
  • Le chanvre, la paille et le lin, produits directs de l’agriculture et de l’élevage ;
  • Les laines animales et fibres végétales, sont plébiscitées pour leurs qualités isolantes ;

Certains matériaux recyclés peuvent également rentrer dans la conception des bâtiments durables et y retrouvent une seconde jeunesse. C’est le cas des tissus, journaux et papiers ou bien granulats de verre par exemple.

Le BTP étant à l’origine d’une quantité importante de déchets et de pollution, il semble aujourd’hui nécessaire de miser sur des matériaux non polluants et biodégradables et de ne plus se cantonner au parpaing, à la laine minérale et au polystyrène.

 

Le cycle de vie des bâtiments

L’écoconstruction vise à prendre des précautions environnementales pendant la construction en limitant par exemple le nombre de machines sur le chantier, mais aussi en sélectionnant des matériaux naturels et en choisissant des fournisseurs géographiquement proches pour réduire les frais et la pollution liés au transport.

Ce qui est important à retenir c’est que le concept d’écoconstruction ne prend pas fin à la clôture du chantier !

L’intérêt de ces projets s’inscrit en effet dans le temps puisque l’objectif et de maîtriser la consommation d’énergie et la gestion des déchets tout au long du cycle de vie des bâtiments. Cela prend donc en compte l’utilisation d’énergies renouvelables pour les besoins en électricité et en chauffage mais aussi des systèmes de récupérations d’eau. De manière plus simple, il s’agit également de prendre en compte les opportunités offertes par la localisation du bâtiment. On oriente donc les lieux de vie prioritairement au Sud pour profiter d’un ensoleillement optimal et d’une source de chauffage naturel en hiver.

 

Des entreprises qui s’impliquent dans l’écoconstruction

Nombreuses sont les entreprises qui prennent la question de l’environnement au sérieux. C’est pourquoi elles sont de plus en plus à développer ou à participer à des projets d’écoconstruction.

 

Matière® participe à la construction d’un écoquartier

Dernièrement, Matière® a eu l’opportunité d’apporter son savoir-faire pour la construction de l’écoquartier Smartseille.

Situé au nord de la cité phocéenne, ces nouvelles constructions se basent sur l’efficience énergétique et sur un choix de matériaux mettant en valeur les ressources locales.

chantier écoconstruction Matière

 

BatiPack® : construire sa maison grâce à des briques en bois

Il y a quelques années, Jean-Pierre Ladvie développe un procédé innovant permettant de construire une maison en kit à partir de briques en bois. En choisissant le bois comme matériau central, les constructions BatiPack bénéficient d’une excellente résistance thermique mais ce n’est pas son seul avantage environnemental. Les modules en bois sont en effet perméables à la vapeur et résistent à l’humidité, le bois est certifié PEFC et sans formaldéhyde.

La méthode d’assemblage des briques est très simple et ne génère aucun déchet et aucune consommation d’eau sur le chantier.

Tous ces éléments en font donc une entreprise active dans la démarche d’écoconstruction et du Bâtiment Basse Consommation (BBC) !

 

Maison en bois Batipack

Partager cet article :